banniere-Lambert-RH
Accueil / Actualité / Les tests psychométriques : mieux compris, mieux utilisés

Les tests psychométriques : mieux compris, mieux utilisés

Maude Sicotte
Partager cet article
04 avril 2017
Maude Sicotte, CRHA
Conseillère en ressources humaines
819 472-1215, p. 227
 
L'embauche d'une nouvelle personne au sein de son équipe implique un processus qui peut s'avérer long, voire fastidieux. Un bon processus de recrutement comporte généralement plusieurs étapes et de plus en plus d'entreprises favorisent l'intégration des tests psychométriques dans leur  processus d'embauche. Si certains se méfient de cet instrument de mesure, d'autres s’en servent comme d’une véritable baguette magique.

D’abord, quelle proportion des employeurs attendent cette étape ultime avant de faire un choix de candidat? Selon un sondage mené par l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés en 2012, «72,78 % des 158 répondants ont affirmé que leur entreprise utilise des tests lors du processus d’embauche1». Dans le cas où vous souhaiteriez entrer dans la vague, voici quelques points à considérer :

Le choix du test
La liste des tests disponibles est longue et il peut être parfois difficile de s'y retrouver. Pour faire le bon choix, posez-vous les questions suivantes : Que souhaitez-vous évaluer? En quoi le test psychométrique peut-il vous aider à faire un meilleur choix? Aussi, n'hésitez pas à poser des questions et à vous renseigner auprès de votre fournisseur de tests. Rappelez-vous que les réponses offertes par les candidats ne sont ni bonnes, ni mauvaises puisqu'elles ne sont que le reflet de ce qui les décrive le mieux2. Par conséquent, il est essentiel de choisir un test qui sera pertinent dans le cadre du poste à pourvoir.

La validité
Navrée de vous décevoir, mais non, les tests psychométriques ne sont pas des boules de crystal infaillibles. Ils doivent être une étape complémentaire et non pas l'outil ultime pour faire un choix parmi vos candidats. La psychométrie fournit une très grande variété d'informations. Il est donc primordial que les tests soient analysés objectivement et de manière constante au fil du temps; «les résultats au test doivent être interprétés de la même façon par des utilisateurs différents3». Par ailleurs, n'oublions pas que les candidats passant des tests peuvent comprendre les mécanismes s'y cachant et tenter d'aligner certaines réponses. En effet, «les tests de personnalité sont sensibles à la désirabilité sociale dans le sens où la personne peut se décrire de manière telle à se présenter aux autres sous un jour favorable4». Heureusement, la majorité des tests prévoient ce genre de situation et permettent de vérifier si les réponses données sont fiables.

La Charte des droits et libertés de la personne
Sur un terrain plus glissant, il est important d'aborder la question de la Commission des droits de la personne, puisque celle-ci pourrait considérer négativement l'utilisation des tests psychométriques. L'administration d’un de ces tests à un candidat doit être justifiée puisque les résultats, ultimement, «peuvent porter atteinte au droit à l’intégrité du candidat (art. 1 de la Charte et 10 C.c.Q.) et constituer une violation de son droit à la vie privée (art. 5 de la Charte et 35 C.c.Q.)5». Par conséquent, assurez-vous que les questions du test de même que son analyse soient véritablement en lien avec le poste à combler et ne sont pas discriminatoires en vertu de la Charte puisque «le test utilisé ne doit permettre d’éliminer des candidats qu’en fonction des exigences du poste6». Si vous écartez une candidature en fonction d'une partie des résultats n'ayant aucun lien avec le poste à pourvoir, vous courez le risque de vous exposer à une poursuite. À titre d'exemple, si vous écartez une candidature, car la candidate semble avoir un côté artistique assez développé, que vous détestez les arts et que la créativité n'a rien à voir avec le poste, il pourrait être plutôt difficile de justifier son rejet en cas de recours de cette dernière.

La compétence
Certes, la majorité des tests psychométriques fournissent un rapport écrit. En bout de ligne, leur verdict ne rend pas la déduction logique nécessairement plus facile. Chaque test nécessite d’être bien compris afin d'en faire une analyse adéquate. Il est donc important de vous assurer que la personne qui analyse le test sélectionné possède la compétence pour le faire, afin d'éviter les impacts négatifs reliés à un test mal analysé par manque de formation7. L'objectivité et la rigueur sont donc de mises. Une mauvaise interprétation d'un test pourrait vous amener à regarder passer votre perle rare directement sous votre nez. Voilà qui est contre-productif!

Et mis à part en processus de recrutement?
Bien qu'ils soient utilisés principalement lors d'un processus d'embauche, les tests psychométriques peuvent servir à d'autres fins. En effet, ils peuvent permettre à une personne de tout simplement mieux se connaître, ciblant ainsi ses forces et ses points à améliorer sur le plan professionnel ou personnel. Que ce soit dans le cadre d'une réflexion personnelle ou encore dans le cas d'une transition de carrière, les tests psychométriques peuvent servir de guide. Dans un autre ordre d'idée, en entreprise, ils peuvent également être utilisés lors des mouvements internes de personnel. Ainsi, il est possible de voir le potentiel des ressources humaines en place et d'entrevoir une vision d'avenir avec eux. Que ce soit dans l'optique de former vos gens ou de les promouvoir à d'autres postes, les tests psychométriques s'avèrent être des outils intéressants.
 
En conclusion, les tests psychométriques sont des instruments à utiliser en complémentarité avec d'autres étapes au sein de votre processus de sélection. Il est également important de les utiliser avec objectivité et de les faire analyser par des ressources compétentes. Les tests psychométriques ne sont pas un remède magique qui vous garantit le choix d'un candidat plutôt qu'un autre. Cependant, ils constituent une étape supplémentaire qui vous permet d'optimiser votre processus de sélection, car rappelez-vous : plus il y a d'étapes à votre processus, meilleure il devient et donc, moins il y a de risque de se tromper.
 
Vous avez besoin d'un coup de pouce pour vous diriger vers le bon choix quant à un test psychométrique ou pour en faire l'analyse? Communiquez avec Lambert Ressources humaines, votre partenaire RH!
 

Références

1http://www.portailrh.org/sondages/sondages/appel/2012-07-09_tests_psychometriques.pdf
2http://www.portailrh.org/effectif/fichedemo.aspx?p=240013
3http://www.portailrh.org/effectif/fichedemo.aspx?p=240013
4http://www.portailrh.org/effectif/fichedemo.aspx?p=240013
5http://www.polymtl.ca/sp/doc/Application-Chartedesdroitsetlibertes.pdf
6http://opq.sednove.ca/pdf/Psy_Qc_Juillet2013_Dossier_03_Denis_Asselin_Pare.pdf
7http://www.portailrh.org/effectif/fiche.aspx?p=284530